En cours de chargement...
Accueil / Aquarelle Balma - Ramonville : Une direction qui prend la défense des ses salarié(e)s

Aquarelle Balma - Ramonville : Une direction qui prend la défense des ses salarié(e)s

Date: Mercredi, 28 avril, 2021
Lieu: Balma - Ramonville

 

Suite à de nombreux dérapages de la part de certains de nos clients, notre Directeur a décidé de lancer un cri d'alarme sur les réseaux sociaux. Ce cri n’est pas passé inaperçu.

 

Voici l'article de La Dépêche paru 13/04/2021 :

 

« Dominique Bucheraud est directeur d'une agence Aquarelle, une entreprise spécialisée dans l'aide et l'accompagnement à domicile à Balma.

 

Vendredi dernier, l'homme a décidé de pousser un « coup de gueule » sur les réseaux sociaux. Depuis le début du confinement explique-t-il, « les gens sont de plus en plus exigeants et de moins en moins respectueux » envers ses salariés. Deux épisodes récents l'ont incité à parler. « Une intervenante souffrant d'un manque de confiance en elle s'est fait traiter de débile par une personne âgée, qui ne s'est pas excusée. Cette personne était certes âgée, mais consciente de ce qu'elle disait. Une autre intervenante est restée cinq heures chez une personne handicapée pour l'aider. Vers 23 heures, cette dernière a laissé un message sur son répondeur car elle avait oublié de ranger une casserole. Elle lui a demandé de passer l'aspirateur dans son cerveau pour aspirer ses derniers neurones. »

 

Des remarques d’autant plus difficiles à vivre que les salariés ont souvent « des vies compliquées », souligne le responsable. « Beaucoup de nos salariés sont des mères célibataires qui ont des difficultés pour faire garder leurs enfants. »

 

« Les intervenants sont devenus des défouloirs »

Pour Dominique Bucheraud, ces agressions verbales sont loin d'être rares et isolées. « Je suis en formation avec quinze confrères cette semaine, et nous partageons le même constat. Les intervenants sont devenus des défouloirs. » Le directeur précise toutefois que la majorité de leurs bénéficiaires sont respectueux de ses salariés, « ce sont les 5% restants qui gâchent tout ».

 

S'il s'exprime aujourd'hui, c'est pour demander un peu plus de respect et de reconnaissance et pour que les familles réalisent la nécessité de ces professions. « Je voudrais que les gens se souviennent que sans eux, ils devraient eux-mêmes s'occuper de leurs parents ou payer une maison de retraite. » Diffusé sur YouTube le coup de gueule de Dominique Bucheraud a été visionné plus de 5600 fois. « J'ai reçu beaucoup de remerciements, notamment de la part des aides à domicile ».

 

Vois la vidéo de Dominique Bucheraud : suivez ce lien.

 

#aquarelle #balma #ramonville #aideadomcile #respect

 

Source: La Dépêche / Julie Philippe / Publié le 13/04/2021 à 07:24